Accueil  >  Espace Patient  >  Lexique
  • Version imprimable
  • Revenir à la taille initiale
  • Agrandir la taille du texte
  • Envoyer à un ami

ALAT : Alanine aminotransférase

Synonyme : TGP (Transaminase glutamo-pyruvique)

Votre médecin peut vous avoir prescrit cette analyse pour différentes raisons...

Dans quel but cette analyse est-elle prescrite ?

Votre médecin peut vous avoir prescrit cette analyse pour différentes raisons, dont la plus courante est la recherche d’une atteinte hépatique. Son résultat est confronté aux résultats d’autres analyses enzymatiques comme les phosphatases alcalines (PAL), l’aspartate aminotransférase (ASAT), la Gamma glutamyl transférase (GGT) afin de cerner l'origine de cette atteinte.

Quand cette analyse est-elle prescrite ?

Votre médecin peut vouloir explorer et quantifier, en fonction de vos symptômes, conjointement à d’autres activités enzymatiques, une éventuelle atteinte hépatique. Certains de ces symptômes sont la survenue d’un ictère, des nausées, des vomissements, des douleurs abdominales, une prise de poids.

Cette analyse peut aussi être demandée chez un patient présentant un risque d’atteinte hépatique dans le cas de :

Hépatite connue ou exposition aux virus des hépatites.
Œnolisme (prise d’alcool).
Antécédents familiaux de maladie hépatique.
Prise de médicaments ou de substances pouvant créer des lésions hépatiques.

Cette analyse présente également un intérêt, le plus souvent couplée avec d’autres tests, dans le cadre de la surveillance des traitements de patients ayant des atteintes hépatiques.

Comment interpréter son résultat ?

Seul votre médecin, au vu de votre dossier et d’autres éléments de diagnostic, peut interpréter vos résultats d’analyses.

Toutefois, on peut rappeler ici les interprétations faisant consensus dans la majorité des cas :

On constate une augmentation très marquée de ce paramètre dans les hépatites virales aigues. Les valeurs restent élevées, et il est courant d’attendre plusieurs mois avant de constater un retour à la normale.
Les résultats sont moins élevés dans les hépatites chroniques. Souvent dans ces situations, les valeurs varient entre des valeurs normales et faiblement élevées nécessitant la répétition du dosage.

  RetourRetour

Top